La déportation vers la Nouvelle-Calédonie

Après la défaite de la légendaire Commune de Paris (mai 1871), quelques milliers d'insurgés furent envoyés, comme mesure de punition, à l'autre bout du monde. La Nouvelle-Calédonie, un archipel du Pacifique Sud, était depuis une vingtaine d'années territoire français où, tout comme en Guyane, il avait été mis en place une colonie pénitentiaire.

Quatre explications à l’échec du putch du 22 avril 1961

Première explication: UNE MÉCONNAISSANCE TOTALE DE L’IDENTITÉ RÉELLE DE LA GUERRE D’ALGÉRIE de la part des putschistes.
Deuxième explication: Un manque de lucidité, dans l’exploitation militaire des premiers succès du putsch.
Troisième explication: Une profonde DÉCONSIDÉRATION, consciente ou inconsciente des putschistes, dans leur majorité, à l’égard du peuple pied-noir. « Le peuple oublié ».
Quatrième explication: Le comportement trop courtois, « TROP CIVILISÉ » pour ne pas dire NAÏF des officiers putschistes. Ceux-ci n’ont pas voulu enregistrer qu’ils se dressaient en réalité contre l’ennemi de l’Occident : Charles De Gaulle.

Algérie, la «Toussaint rouge»

La sortie des mémoires de Chadli Bendjedid, décédé ce 6 octobre, doit coïncider avec le 58e anniversaire du déclenchement de la guerre d'Algérie. C'était le 1er novembre 1954. Retour sur un moment fondateur qui demeure encore peu connu en Algérie comme en France.

Les 9 historiques du FLN

Jeunes, de souche rurale, les fondateurs du FLN venaient pour la plupart de l'est du pays. Tous avaient rompu dès 1945 avec l'ordre établi, et connu la clandestinité.

La déportation vers la Nouvelle-Calédonie: En Algerie

Les Kabyles constituaient le deuxième plus grand peuple berbère d'Algérie où, depuis 1830, flottait le drapeau français. Initialement, Kalif Mohamed El Mokrani (1815-1871) s'était loyalement mis sous l'autorité française, mais sa bienveillance s'est transformé en rancœur lorsque son offre de combattre avec 1500 hommes à leurs côtés contre les Prussiens pendant la guerre Franco-Allemande a négligemment été écartée.

Le FFS rend hommage à M’barek Mahiou: Souvenirs et émotions

A l’initiative de la fédération du Front des Forces Socialistes de Tizi Ouzou, un vibrant hommage a été rendu aujourd’hui à M’barek Mahiou, ancien Secrétaire Général par intérim du FFS, assassiné avec son neveu, Farid Mahiou  à Kouba (Alger), le 04 Novembre 1995 en plein campagne des élections présidentielle.